,

invits

L’année scolaire commence bien pour moi y compris du côté de mes centres d’intérêt favoris que sont la mode et la couture! J’ai la chance d’habiter près de Lille et je prends régulièrement beaucoup de plaisir à découvrir les initiatives qui se mettent en place autour de chez moi!

domotex2

domotex6

Mi-juillet j’ai été invitée avec d’autres copines blogueuses à une soirée qui s’est déroulée fin août et qui était organisée par Domotex. Cette entreprise de design et d’impression textile nous avait conviées à découvrir leur dernière collection de motifs aux Halls de la Filature à St André lez Lille. C’était hyper intéressant d’entendre les stylistes nous raconter leur démarche au sujet de leur collection. Et puis j’ai découvert qu’en France il n’y a plus d’imprimerie textiles… Ils font imprimer les leurs en Turquie par exemple!

domotex3

domotex4

domotex5

Et puis j’y ai croisé plein de personnalités liées à la couture en région lilloise dont j’avais entendu parler mais sans mettre de visage. De belles rencontres en somme! J’ai discuté avec la créatrice de la marque de turbans et noeuds pap’ Brazzaville. J’aime beaucoup ce qu’elle fait, allez voir son site!

img_20160916_185724

Sinon ce week-end c’est les 48 heures maisons de mode à la gare Saint-Sauveur à Lille. Une initiative de Maisons de Mode. J’adore ce label! Il promeut des créateurs de mode dans notre belle région et c’est très riche! J’habite tout près du Grand Bassin à Roubaix (qui fait partie du label) donc j’y traîne assez régulièrement les pieds et c’est vraiment pour moi l’occasion de découvrir de nouvelles petites marques et de me  faire des cadeaux originaux!

maisonsdemode

Tout ça pour dire qu’hier soir j’ai assisté au défilé de mode organisé dans le cadre des 48h à la gare Saint-Sauveur. Tous les particuliers qui s’étaient inscrits pouvaient s’y rendre. Il y avait pas mal de marques donc plusieurs que je connaissais déjà et que j’adore: Demeure et Orlane Herbin entre autres. Voici la liste complète!

C’était mon 1er défilé et c’était super! Je n’ai pas tout aimé mais tout était très pro et j’ai découvert qu’un défilé c’est une vraie mise en scène un peu comme au théâtre en fait! Musique, vidéo, chorégraphie, c’était impressionnant!  Sainte Courtisane reste un de mes passages préférés du défilé! Leurs modèles sont tellement beaux! Comme une cruche je n’avais pas pris mon appareil donc mes clichés au portable sont bien moches et les résultats n’ont pas été très concluants… L’ambiance était hyper sympa, pas du tout select comme l’image qu’on peut parfois avoir de l’univers de la mode. Il y avait tous les âges et tous les genres de personne, bref, atmosphère détendue et sympathique, j’y retournerai l’an prochain avec mon appareil cette fois-ci avec grand plaisir. :)

Voilà pour les évènements de septembre 2016. Le week end 48 maisons de mode n’est pas fini! 😉

Je vous en souhaite un agréable en tout cas et vous dis à bientôt pour un nouvel article couture!

0
Share
,

img_3892

Hello les gens! Je trouve ça fou ces températures en ce moment! J’avoue être plutôt une fille d’automne (voire carrément d’hiver) et de ce fait je m’habille toujours avec mes vêtements d’été en ces semaines de septembre mais j’avoue que j’en ai un peu marre! :) Je me rappelle que quand j’étais plus petite chaque rentrée était accompagnée de son déluge traditionnel, et cette année je crois bien que c’est un mois de septembre comme je n’en ai jamais connu en fait!

img_3906

(j’avais pourtant repassé!)

Je voulais vous montrer d’un peu plus près ma Josette de Ready to Sew cousue pour mon voyage au Japon (voir cet article) et qui vous avait déjà tant plue sur Instagram! :) C’est un mélange de rami blanc et de broderie anglaise et franchement couplé avec mon châtaigne en jean et mon kimono Zazakel façon gipsy (trouvé pendant les soldes de janvier parmi les créateurs du Grand Bassin à Roubaix), je crois que ça a été ma tenue préférée de l’été! Un petit côté nonchalant et à la fois élégant. Je vais ranger bien proprement ces vêtements dans ma penderie pour l’été prochain! :)

josette

Mon prochain article cousette portera sur le pantalon Jumpy de Ready to Sew. J’aime vraiment bien cette marque très accessible aux débutantes en couture de mon espèce!
D’ailleurs je ne vous ai pas dit mais j’ai été prise à des cours de couture près de chez moi et ça commence le 1er octobre! J’ai  hâte de vous partager mon retour sur expérience concernant les cours de cette école. Ce n’était pas une partie facile que de trouver des cours pour toutes les semaines qui soient accessibles en termes de prix! J’ai beaucoup cherché du côté des écoles municipales qui sont moins chères que chez les privées (normal) mais je n’en ai trouvé qu’une qui a pu me prendre car pour le reste il n’y avait pas assez de place à chaque fois (c’est fou non??). Bref, nous en reparlerons quand j’aurai commencé. J’espère augmenter mon niveau en couture encore un peu plus!

(I AM READY TO SEW! :) )

Je vous bise et vous souhaite une bonne fin de semaine. A bientôt avec Jumpy!

img_3889

 

0
Share
,

IMG_20160715_124415

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous avez sans doute su que j’étais partie au Japon cet été. Mon voyage s’est articulé selon 3 grandes étapes à travers Honshu (la plus grande île du Japon). Je suis allée à Tokyo et environs une semaine, puis quelques jours à Nagano, et j’ai terminé par presque une semaine à Kyoto (étape qui ne s’est pas du tout déroulée comme prévu initialement).
Dans ce pays, tout m’a  plu dans son entièreté profonde et c’est un voyage que j’ai hâte de refaire, car oui, un 2ème voyage est déjà en train de germer dans mon esprit! Ma seule déception va à Kyoto (ce qui surprend pas mal de monde). Une dame japonaise avec qui je discutais pendant le voyage me disait qu’il valait mieux y aller en hiver: moins de monde et plus de charme.

En y repensant, j’ai clairement le sentiment que mon voyage était celui d’une « débutante » du Japon: j’y ai visité les endroits les plus populaires de Tokyo, Kyoto et alentours. Je me suis parfois sentie comme un mouton, surtout à Kyoto où finalement nous avons fini par passer notre chemin et à aller voir ailleurs. J’y ai découvert les codes et les attitudes japonaises, qui croyez moi sont complètement à l’opposé des nôtres (et ce n’est pas pour me déplaire!). Je me suis perdue: dans l’immensité des rues mais aussi dans les métros et les gares (!), à ne toujours pas avoir compris comment prendre un train sans avoir à se faire aider par un agent.

panneau japonais

Tokyo et Kyoto sont des villes incontournables à visiter pour tout « voyage d’initiation » au Japon je pense. Deux capitales aux visages très différents  qui méritent le détour. Nagano a été mon étape préférée alors que je ne m’y attendais absolument pas! C’était une très belle halte entre deux villes immenses, et je ne regrette pas le détour par cette petite ville.

D’habitude je présente mes voyages sous forme de carnet de voyage, mais pour celui-ci j’ai préféré éviter car l’inconvénient de ce format-là reste la taille des photos donc pour vous en montrer un maximum je préfère ne pas en faire pour « l’album » du Japon qui figurera sur le blog…
Je ne pense pas vous montrer beaucoup de Tokyo et Kyoto car ce sont des destinations dont on parle déjà beaucoup sur la toile. Or mon but c’est vraiment de vous apporter du nouveau contenu, alors si c’est pour voir les mêmes photos que sur d’autres blogs, je n’en vois pas l’intérêt! :) J’apporterai tout de même certains éclairages sur ces deux villes, mais je m’attarderai surtout sur Nagano et la dernière excursion que nous avons faite avec JY avant de repartir… (saaaad)

Voilà, si ça vous intéresse, tenez vous prêt, ça arrive dans les prochains jours! J’avais à coeur de vous faire une introduction sur ce voyage qui m’a vraiment charmé. J’espère d’ailleurs que je parviendrai à vous transmettre le charme de tout ce que j’ai vu là-bas!

Des bisous et BONNE RENTREEEEEEE! :)

 

 

1
Share
, ,

burdaeasyAH
« Vous trouverez donc dans ce magazine toute une série de basiques de saison, avec lesquels vous êtes assurée d’avoir un vestiaire aussi stylé que tendance et confortable. (…) la particularité de ce hors-série le destine aux couturières débutantes avec des modèles faciles. Bonne couture à toutes et bienvenue aux nouvelles passionnées! » (Elisabeth Gallan, Edito dudit Burda Style Easy)

Un peu de lecture avant la rentrée! A la lumière du titre de l’article, vous aurez compris de quoi il s’agit. :) Je n’avais pas du tout prévu d’écrire un article sur ce numéro du célèbre magasine à la base, mais en le parcourant j’ai eu un tel coup de coeur que j’ai voulu partager avec vous mes impressions sur ce hors-série.
Par ailleurs, c’est la première fois que j’achète un numéro de Burda Easy alors que j’ai déjà acheté quelques numéros de Burda Style et un de Burda Vintage. Malheureusement, je n’ai jamais rien cousu de ces numéros (mis à part ce manteau Sean réalisé avec l’aide de Lydia l’hiver dernier)…. Oui car ce qui me freine le plus, c’est la complexité technique de beaucoup de modèles (cette fichue barrière technique encore). Il faut déjà voir la tête de la feuille où sont dessinés les patrons…. (émoji épouvanté). Je ne sais pas toujours comment lire les indications, et les étapes ont l’air tellement longues pour certains modèles (en plus c’est écrit en tout petit petit) que ça me décourage avant de commencer… (mais ça viendra j’en suis sûre, patience).
Du coup je pense que je vais mettre de côté les éditions qui ne sont pas « easy » (lol) de côté pour plus tard.

burda easy carnet

Comment est organisé ce numéro? Et bien c’est simple: les photos et les explications des tee-shirts sont regroupées ensemble, et c’est la même chose pour les jupes, les manteaux ….etc. Hyper facile de se repérer dans le magasine. Tous les modèles semblent plus ou moins être des déclinaisons des uns par rapport aux autres. Là encore, intéressant de voir qu’on peut exploiter un patron de multiples façons.

Autrement, à la lecture de ce numéro j’ai vraiment senti une différence concernant la façon dont les explications étaient tournées pour chaque modèle. Elles sont plus courtes par exemple, mieux présentées et plus lisibles. C’est plus agréable pour la couturière débutante que je suis. Les numéros et les titres des étapes sont écrits en capitales par exemple et du coup, on repère tout de suite où on en est dans la confection du vêtement.
Certaines étapes se recoupent suivant les modèles. De quoi développer l’intégration de certains gestes et de certaines techniques. (et oui la répétition il n’y a que ça de vrai!)
Il y a aussi beaucoup de petits conseils apportés sur les matières et les couleurs à privilégier pour telle ou telle pièce. C’est très agréable de se sentir guidée mais pas contrainte. (jamais!)

Concernant les patrons en eux-mêmes, les pièces à découper sont peu nombreuses (alléluia! cette étape est tellement reloue), ET SURTOUT, les planches de patrons sont claires! Pas de morceaux entremêlés les uns dans les autres, psychologiquement c’est beaucoup plus supportable et ça évite de faire saigner nos yeux.

burda easy 8

Dans ce numéro, on trouve des basiques. Des pièces plutôt loose en règle générale, ce qui n’est pas pour me déplaire (j’adore cette tendance gros sac chic). Des modèles à réaliser dans des matières aussi diverses que le crêpe, le jacquard, le jersey (= surjeteuuuuuse!!!!). De quoi promettre de la diversité dans son dressing dans les prochaines saisons.
J’ai également apprécié que le confort soit mis à l’honneur dans les modèles, comme l’indique la présence massive de ceintures élastiquées (un point technique à maîtriser cela dit, mais bon, il faut s’entraîner!).

Je n’ose pas vous mettre trop de photos car je voudrais vous laisser la surprise! Sachez tout de même que ce numéro est riche en possibilités: entre bermudas, robes, tuniques, poncho, pull loose ect… Je compte réaliser plusieurs modèles dans les prochains mois, je vous les montrerai bien évidemment.

Dites-moi en commentaire si vous avez déjà acheté le numéro ou si mon compte-rendu vous en a donné l’envie! Je vous bise et vous dis à bientôt. :)

burda easy 7

PS: une lectrice me fait remarquer qu’il manque le tableau des tailles dans le numéro et c’est vrai! Si on a jamais cousu de Burda cela peut vite poser souci… sachez dans tous les cas que la marque est connue pour tailler grand! J’ai pris l’habitude de mesurer directement sur le patron pour voir si mon instinct est bon quand je ne suis pas sûre à ce niveau-là (et ça m’arrive souvent!). Voilà un petit défaut tout de même bien important à signaler. On peut faire remonter pour la prochaine fois??

0
Share