,

ondine10

De retour dans le game! ahah Ca faisait deux mois que je n’avais pas cousu de fringues, ça fait plaisir de s’y remettre! Le patron de cette robe issue de la dernière collec RDC je l’ai acheté au CSF. L’occasion de discuter matière avec Géraldine de RDC. Oui parce-que voyez-vous c’était vraiment le point sensible pour moi… j’avais hésité à prendre le patron de la robe car je ne voyais pas trop dans quel type de tissu la coudre. Grâce aux protos qu’elle avait rapporté au CSF j’ai pu toucher et mieux appréhender ma recherche de tissu pour faire ma robe. Elle m’a dit: « il faut du mou! » et donc j’ai cherché du mou. Je voulais un lainage ou un jacquard, au final j’ai trouvé un textile approchant chez Mister Tissu à Roubaix (je ne sais pas trop ce que c’est en fait, et dans l’excitation de la découverte j’ai oublié de demander). Dans les tons gris/noir/blanc histoire d’être sûre de la porter au boulot. Et puis j’ai bien aimé l’envers du tissu que je trouvais adapté à mon projet, car je pensais déjà roulotter les manches!

Je trouve le rendu parfait! C’est exactement ce que je voulais! Qu’en pensez-vous? (sur les photos on dirait parfois que la plastron est de traviole, mais en fait non je vous jure!)

ondine3

ondine2

(schtroumpfette!)


Ce que j’aime dans ce patron:

  • Les mancherons et le plastron qui donnent un petit côté Michael Jackson très singulier à la robe! 😉 (partyyyy) Style moderne et décontracté garanti!
  • La difficulté technique qui n’est pas exorbitante. Et si c’est moi qui vous le dis… 😉
  • Le fait que le patron soit déclinable en robe et en top!

Ce que j’ai moins aimé dans ce patron:

  • Le fait que l’emplacement des boutonnières de la robe ne soit pas indiqué précisément sur les planches du patron et dans le livret d’explication. Si on est pas encore hyper à l’aise avec ce point technique je pense que ça peut vite décontenancer.
    Idem au niveau des mancherons j’ai trouvé que ça manquait d’un dessin technique un peu plus détaillé dans le livret.
  • Le nombre de pièces à reproduire! (14) Bon ok il faut savoir ce qu’on veut et au final le résultat en vaut la chandelle mais c’est vrai qu’au premier abord ça m’a fait un peu flipper!

ondine6

Considérations techniques:

Taille: comme d’habitude, j’ai cousu une taille trop grand (42). Je me suis fiée au tableau des tailles mais j’ai pris en compte mes mensurations de septembre 2016 alors que depuis j’ai perdu 4 kilos…. ça a été l’occasion pour moi de reprendre mes mesures et de me rendre compte qu’en fait maintenant je pourrais me permettre de coudre un 40. Donc mes prochains modèles seront taillés en 40 (taille du commerce). Après j’aime bien le loose, donc … !

Le zip du dos: je ne l’ai donc pas cousu puisque je peux rentrer dans ma robe en passant la tête et les bras! ahah Ca va ça ne me choque pas plus que ça, même si j’aurais pu reprendre un peu le dos avec deux pinces peut-être. (la flemme!)

ondine8

Les mancherons: je n’ai pas bien compris les explications techniques sur le livret et du coup je les ai cousus entre l’épaule et la manche au lieu de les coudre au dessus de la manche! Une erreur dont je ne me suis aperçue qu’une fois la robe terminée en allant voir la photo d’une Ondine sur Instagram! Erreur qui sera réparée la prochaine fois promis.

Le plastron: comme mon tissu était un peu fragile, après essayage sur échantillon j’ai choisi de ne pas coudre de boutonnières sur le plastron. Je garde précieusement mes boutons pour mon prochain modèle! A la place j’ai cousu des boutons-pressions le long des côtés du dos du plastron. Comme ce dernier est en « double couche », la couture des boutons ne se voit absolument pas sur l’endroit!
Donc c’est une option envisageable pour les feignasses de la boutonnière ou celles qui ont peur de ruiner un tissu un peu fragile!

ondine5


En résumé, de bonnes vibes pour ce patron que j’ai bien envie de recoudre une taille en dessous! Je poursuis donc ma chasse au tissu idéal!
N’oubliez pas: il faut du mou! 😉

Je vous bise et vous dis à bientôt!

ondine9

0
Share

makeristCette année je me suis inscrite dans une école de couture pour me perfectionner. J’ai eu beaucoup de chance d’être prise, car j’ai essuyé quelques refus dans d’autres écoles où j’avais rempli un dossier de pré-inscription, les demandes étant très nombreuses. Ne sachant pas si j’allais être retenue quelque part ou pas à la rentrée de septembre, je m’étais renseignée sur les cours en ligne cet été. J’étais tombée sur plusieurs plateformes: celle d’Artésane (où j’avais découvert le défi broderie frenchie!), celle de Craftsy et celle de Makerist. Ces deux dernières offrent également des vidéos de patchwork, chose qui vous vous en doutez m’a bien tapé dans l’oeil. 🙂

Dernièrement, Makerist m’a proposé de tester une de leurs vidéos couture. Pour l’instant, ils en ont réalisé deux: une sur l’utilisation de la surjeteuse, et une sur les bases de la couture. Pour ma part, j’ai pu visionner cette dernière, qui est animée par Steffi Falk.

capture-decran-2016-11-21-a-15-57-43

Voici le plan de la vidéo:

  1.     Techniques et matériel
    2. Les coutures
    3. Surfiler avec la machine à coudre
    4. Le surpiquage
    5. La couture anglaise
    6. La couture rabattue
    7. La couture plate
    8. La couture de soutien
    9. Les arrondis
    10. Tout sur les fronces
    11. Renforcer et doubler
    12. Ganser et coudre les bordures
    13. Retourner les ouvrages
    14. Les pinces
    15. Coudre les ourlets
  1. Concernant la vidéo en elle-même

Les points forts que j’ai retenu:

  • on ne va pas chipoter, le prix est hyper intéressant pour tout ce que la vidéo contient en termes d’information et de démonstration.
  • le tournage des démonstrations est bien réalisé et j’ai trouvé que l’on voyait bien ce qui se faisait.
  • on peut complètement suivre le cours et faire des essais techniques en même temps avec une tablette par exemple, car le rythme est suffisamment lent.
  • il y a plein de petites techniques bien expliquées quand on est pas trop sûre de soi à ses débuts en couture, et toutes les bases y sont.

Les points faibles de la vidéo à mon humble avis:

  • le doublage qui est un peu old school. On a même parfois l’impression que la traductrice traduit en live ce que dit Steffi ce qui produit parfois des choses étranges…
  • le vocabulaire utilisé n’est parfois pas le même que celui que j’emploie (mais c’est peut-être moi), du coup je me dis que pour quelqu’un qui n’est encore pas très sûr de lui ça peut peut-être être handicapant dans la compréhension.

           2. Concernant les techniques proposées…

Ce qui m’a plu:

  • Apprendre à faire un point invisible et un ourlet invisible correctement. Finitions impeccables à l’avenir! 😉
  • Voir comment coudre des fronces sur un élastique! Ca m’a donné des clés pour la partie élastique de la jupe 1001 Perles d’Ivanne S. qui m’a toujours donné bien du fil à retordre.
  • Toute la partie sur la pose d’un biais pour ganser une bordure ou une couture. C’est l’une des parties de la vidéo les plus longues mais ça a été très instructif.
  • Les explications sur les doublures et triplures, juste pour la culture couture. 😉
  • Tout ce qui concernait le report, la couture et le repassage des pinces: ça m’a rappelé pas mal mon cours de couture du mardi soir pour le coup. 😉

Ce qui m’a moins plu: 

  • Tout le début sur la présentation du matériel couture… je n’ai pas trouvé que c’était très utile sachant que si on a déjà réalisé un ou deux projets couture comme ils le disent dans le teasing du cours, on est censés quand même un minimum connaître le matériel de base.
  • Les épisodes 9 et 10 sur les coutures de soutien et les arrondis ne sont pas assez développés et du coup je me demande encore quand est-ce que je peux utiliser cette couture dans ma pratique.

Je suis globalement satisfaite de ce cours-vidéo mais par contre je me dis qu’avoir déjà réalisé plusieurs grands projets de couture m’a pas mal aidée à comprendre les subtilités voir l’intérêt de certaines techniques exposées. Je ne le conseillerais donc pas à des personnes n’ayant cousu que des petits objets par exemple, mais plutôt à des couturières débutantes ayant quand même déjà cousu un, deux voire trois projets différents. Pour les autres, elles s’y retrouveront forcément au vu de la diversité du contenu de la vidéo!

Comme dans les articles de mes congénères qui ont également testé ce cours, Makerist vous propose 30% de réduction sur l’ensemble des cours vidéos du site à partir d’aujourd’hui (21 novembre 2016) et ce jusqu’au  5 décembre 2016 avec le code procouturex18t. Du coup le prix est encore plus intéressant, alors n’hésitez pas! Si cela peut vous rassurer, il s’agit d’une offre satisfait ou remboursé.

Et pour finir, voici le teaser de la vidéo! – CLIC –

Je vous bise et vous dis à bientôt!

 

 

0
Share
, , ,

nagano5

Coucou tout le monde

Je commence à vous montrer mon voyage au Japon en vous parlant de Nagano. IL s’agit en fait de notre deuxième étape, et nous y sommes restés 4 jours. Entre Tokyo et Kyoto, nous nous étions dit que retrouver un environnement un peu moins engloutissant et que prendre l’air de la montagne nous ferait du bien. Et nous ne nous étions pas trompés! La chaleur écrasante d’un mois de juillet au Japon a été parfois difficile, et nous étions contents de prendre un peu le frais à Nagano.

Nagano est célèbre pour avoir accueilli les jeux olympiques d’hiver en 98 et donc pour ses montagnes. C’est d’ailleurs pour ça que je me suis souvenu de cette ville lors de la préparation de notre voyage. Elle est située un peu plus au nord de Honshu (au-dessus du Kansai) et c’est une région montagneuse qui permet de faire des balades magnifiques si vous avez l’habitude de pratiquer des marches en vacances! Nous n’y sommes restés que 4 jours donc nous n’avons pas cherché à nous aventurer trop loin dans la nature, mais nous y pensons pour notre prochain voyage, car le coin nous a enchanté.

La ville en elle-même est à taille humaine et l’ambiance est beaucoup plus simple qu’à Tokyo. Je dirais moins business peut-être (normal aussi). Nous avons fait de longues promenades à travers la ville et c’était très agréable, d’autant que nous sommes arrivés après la fête des étoiles (Tanabata) et la ville était encore décorée comme pour la fête, ce qui lui donnait un charme particulier. J’y ai vu beaucoup plus de tradition qu’à Tokyo par exemple (nous n’avions pas encore vu Kyoto) et ça m’a beaucoup plu.

nagano6

nagano7

nagano3

nagano2

nagano10

nagano1

On a vu un mec fabriquer des ramens sous nos yeux dans une vitrine du centre commercial de la gare. C’était vraiment fort! Un peu comme si un japonais surprenait un boulanger en train de faire cuire son pain je crois! Et puis c’est là qu’on a le plus dégusté de mets japonais traditionnels: on a même déjeuné dans un restaurant où les gens doivent s’asseoir par terre et enlever leurs chaussures pour manger. 😉

J’ai aussi envie de dire que c’est à Nagano que nous avons dégusté notre meilleur plateau de Sushi! (très difficile d’en trouver vraiment au Japon en fait à ma grande surprise). Un des cuisiniers m’a même mimé de manger mes sushis sans baguettes et avec les doigts (oui la vieille française de base que je suis n’osait pas de peur de paraître cruche et en fait il fallait faire l’inverse). Le chef du resto nous a même offert un bouquet de fleurs quand nous avons quitté le restaurant tellement il était content que ça nous ait plu! Je vous dis: adorables!
Pour le trouver, c’est le restaurant Tsukiji Nihonkai à Nagano.

nagano4

nagano8

img_20160719_193331

(déjà bien entamé par les bouffes-tout)

Et puis on est partis visiter le château de Matsumoto, hyper connu dans le coin. Et il vaut le détour. La ville autour n’est pas très attrayante, mais le château est un bel exemple de l’architecture médiévale au Japon. Là encore, il a fallu enlever ses chaussures pour la visite. (ces jap’ hein!). Tout est hyper bien conservé à l’intérieur. Il y avait une petite musique traditionnelle qui nous a accompagnée durant toute la visite, de quoi se mettre dans l’ambiance! Et on a même pu prendre une photo avec une Geisha et un Samurai (des faux évidemment!). 🙂 Un peu ringard mais tellement chou comme attention pour les touristes! Et dans les douves il y avait des carpes énormes… bref, une grosse partie de la tradition du Japon était réunie dans ce lieu.

Et puis rien que pour l’aller-retour en train depuis Nagano je trouve que ça valait le coup: une plongée dans des paysages naturels apaisants dans un petit train à vitesse moyenne. De quoi prendre le temps tout en voyageant. 🙂

 

 

matsumoto

matsumoto8

carpes

matsumoto4

matsumoto6

matsumoto3

Je crois que ça a été mon étape préférée, avec la prochaine que je vous présente dans mon 2ème article. 😉 (suspens)

J’espère que celui-ci vous a plu et que j’ai réussi à vous convaincre de sortir des grandes villes si vous allez au Japon! Entre nous même si j’ai adoré Tokyo et Kyoto avec du recul je me rends compte qu’elles ne font pas partie de mes souvenirs préférés. Mais il fallait quand même les voir! Je vous en parle prochainement! (je ne fais rien dans l’ordre avec ce voyage)

Une bise!

 

 

 

 

0
Share

machinebroder

(une machine à broder croisée cet été au Japon…)

La suite de mes aventures canapé! Bon en ce moment je suis loin d’y passer beaucoup de temps car j’ai pris la classe d’une personne pour un long moment je pense et du coup j’ai plein de boulot! Je ne me plains pas mais ça m’empêche de faire pas mal de choses, comme coudre des vêtements, broder autant que je le voudrais et écrire des articles ici! Le peu de temps libre que j’ai je le passe surtout avec mon amoureux, mes amis et ma famille du coup. Bref, il faut faire des choix c’est tout.

Je voulais quand même vous tenir au courant de mes dernières découvertes création sur le web. Beaucoup de broderie car c’est un domaine dans lequel je m’aventure de plus en plus mais aussi un peu de couture of course! J’ai tellement d’envie de vêtements en plus ces temps-ci! J’ai hâte de mettre mes projets à exécution!

Pour les sites web/blogs:

  • Le site de Marie Suarez qui donne plein d’astuces pour la broderie et des exemples hyper bien expliqués pour progresser et s’entraîner! Bon ok c’est un peu old school si je puis dire au niveau du style mais j’aime bien quand même et puis après tout ce blog est très bien fait alors pourquoi s’en priver?

Pour les boutiques en ligne:

  • Je suis fan du travail de Léa Stansal et de Facile Cécile. Deux univers différents mais qui se recoupent quand même je trouve. Elles nous prouvent toutes les deux que la créativité n’a (vraiment) pas de limite, dans une époque où tout est un peu standardisé (ok j’arrête ahah).
  • La boutique de Tessa Perlow of course! Giga fan de cette instagrameuse brodeuse hors pair. Tout ne me plaît pas dans sa boutique Etsy mais je voulais quand même lui rendre hommage dans cet article 😉 parce-que je la trouve plus que talentueuse.

Pour les sorties de patron de couture:

  • IAM PATTERNNNNN!!!! Alerte rouge pour Sirius que je trouve canon chez Jolies Bobines! J’ai hâte de m’en faire un, et je trouve que la version lainage de Julie est magnifique! Sûr je me l’achète au CSF ce week end si je le trouve.
  • Chez Machine. Je n’avais pas trop fait gaffe quand on a commencé à parler de cette nouvelle marque il y a quelques mois mais quand j’ai vu Clarisse avec son encolure coeur et cette découpe sous la poitrine j’ai craqué direct! Non non rien à voir avec le vichy jaune de la robe. 😉 Je crois que le patron sort lundi si je ne m’abuse. (à vérifier cela dit) Vite!
  • Avec mes deux copines du CCC qui en ont cousu un, je me tate pour le trench Londres de Orageuse. Franchement le Wanda de Wear Lemonade n’est toujours pas cousu c’est vrai, et c’est encore la seule chose qui me retient pour acheter ce patron-là… gros coup de coeur en tout cas pour les versions de Sandra et Virginie, et ce n’est pas parce-que ce sont mes copines! 😉
  • Et puis il y a aussi Urban Fairy, la marque de patrons de ma copine Elsa du CCC (toujours) qui est sorti il y a une semaine je crois! J’adore la robe qu’elle a créé et quel boulot! J’attends de me trouver un jersey adapté pour m’en coudre une, et je la ferai rallongée, j’aurai la robe que j’attends depuis des lustres! 😉

Sinon j’ai acheté de nouveaux bouquins je vous les présente la semaine prochaine!

En attendant je serai au CSF samedi! Je vous donne aussi rendez vous lundi pour un prochain article! Une bise! 🙂

0
Share